Qui sommes-nous ?

Le Logis des Jeunes de Provence est une association qui a pour responsabilité la gestion d’une Résidence habitat Jeune située à Cannes dont la mission principale est l’accompagnement des jeunes vers une vie adulte et responsable

Le projet de MIMONT HABITAT JEUNE

Les différents services de l’association demeurent inspirés par l’objet associatif du Logis des Jeunes de Provence et de la charte de l’Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ) à laquelle nous appartenons et avec laquelle nous construisons les principes d’accueil et d’accompagnement des jeunes.

Pour que les jeunes deviennent « acteurs » de leur propre développement, pour qu’ils puissent passer d’un état de dépendance à un rôle de contribution au bien commun, nous affirmons notre responsabilité pédagogique et notamment que :

  • La tolérance est inséparable de l’exigence,
  • la promotion individuelle se bâtie dans l’activité collective,
  • le respect fonde l’autorité,
  • l’écoute légitime la parole.

Pour nous, comme pour les jeunes que nous accueillons, le développement se fonde sur l’autonomie, l’initiative, la responsabilité, la participation active, la solidarité.

Participant à la politique de la Jeunesse, fidèle à notre vocation d’Éducation Populaire et de Promotion Sociale, nous adoptons une approche globale et individualisée de chaque individu, en utilisant à partir de l’habitat, les atouts de la vie collective enrichie par un brassage délibéré favorisant la rencontre et les échanges, encourageant les solidarités, les proximités issues de la multiplicité des expériences, des situations, des perspectives qui sont celles de nos publics.

De la condition faite aux jeunes dépend la société de demain. Elle sera la leur. Ils auront à leur tour, la mission de construire le monde à venir.

Les Missions

Le Logis des Jeunes de Provence a en charge le fonctionnement d’un établissement qui accueille des jeunes populations dans leur mobilité géographique, professionnelle, sociale…

Il est reconnu comme établissement « Foyer de Jeunes travailleurs, Résidence Sociale ». A ce titre plusieurs missions spécifiques incombent à l’association qui doit en assurer la réalisation.

  • Les Résidences Sociales : La vocation première d’une résidence sociale est d’offrir un toit aux personnes qui rencontrent momentanément des difficultés à se loger. La deuxième mission est d’aider ce public à (re)trouver un logement autonome. Positionnée à mi-chemin entre les structures d’hébergement et le logement social, la résidence sociale se veut un produit souple, capable de s’adapter aux besoins locaux, de répondre à des situations très diversifiées, quelle que soit la situation sociale du public.
  • Les Foyers Jeunes travailleurs, Résidences Habitat Jeunes: Conçus comme des lieux d’hébergement provisoire, ils peuvent accueillir des jeunes dans l’attente d’un logement autonome. La durée est limitée à 2 ans avec dérogation pour 3 ans en fonction du projet initial (ex : apprentissage).

Les missions :

  • Accueillir, informer et orienter :

Par l’étude de chaque situation, produire avec le jeune demandeur une analyse partagée de son projet personnel et des conditions d’accès à l’établissement, vérifier la faisabilité des solutions possibles au regard de sa demande et de sa situation sociale.

  • Assurer un hébergement temporaire:

Donner l’accès aux logements proposés (220 places)

Constituer une étape intermédiaire vers le logement autonome

Répondre aux besoins de mobilité professionnelle

Favoriser la mixité sociale

Favoriser l’expérimentation de l’autonomie

  • Effectuer un accompagnement social individuel adapté :

Aider le jeune à développer son autonomie et atteindre ses objectifs. Cet accompagnement individuel est d’une intensité différente selon la problématique à résoudre et le parcours personnel du jeune. Ce dispositif permet d’intervenir tant sur les questions du suivi de l’évolution des projets, qu’en cas de difficultés de vie résidentielle et/ou de maintien dans l’hébergement.

  • Animer la vie résidentielle individuelle et collective :

Développer les échanges entre les usagers et l’établissement

Développer les échanges avec d’autres publics et d’autres structures

Développer la notion de citoyen au sein d’un environnement collectif

Donner du sens au temps libre

Développer l’intérêt collectif à partir de la valorisation des compétences individuelles.

Animer les instances représentatives des résidents

  • Développer l’autonomie et l’accès au logement ordinaire des jeunes :

Informer, soutenir et valoriser de façon globale l’autonomie et l’accès au logement des jeunes

Accompagner, conseiller, aider les résidents dans les démarches administratives

 

Offrir des logements transitoires sécures

 L’établissement offre, outre des services collectifs, des logements de différents types préservant l’intimité, et des espaces de rencontre favorisant l’ouverture auprès des habitants du quartier et de la ville. La déclinaison de cette fonction s’appuie sur la définition «d’habitat» qui exprime à la fois le logement, la domiciliation, l’être sur un territoire, le fait d’être intégré à un espace privé.

Favoriser l’autonomie et l’épanouissement des personnes accueillies

 Les Résidences habitat jeune accueillent des jeunes de toutes origines géographiques, sociales et culturelles, entre 16 et 30 ans, célibataires ou en couples, salariés, apprentis, en formation, en recherche d’emploi ou étudiants, cette mixité sociale est l’un des fondements de l’action socio‐éducative qui est mise en place.

Il s’agit de favoriser la prise d’autonomie tout au long des parcours résidentiels, en accompagnant les résidents dans leur propre développement, en les aidant à réussir ou stabiliser leur insertion socio- professionnelle et en les soutenant pour la réalisation de leurs divers projets, dont l’accès à un logement de droit commun dans les meilleures conditions.

Développer l’ouverture sur le bassin d’implantation de la Résidence Habitat Jeune

 S’ouvrir sur la ville et participer avec les autres intervenants institutionnels et associatifs au vivre ensemble sur un territoire. Pouvoir proposer aux habitants et aux résidents des lieux qui favorisent la rencontre et la connaissance d’autrui, que ce soit pour les résidents dans leur connaissance des équipements et des habitants de leur ville, ou que ce soit pour les habitants dans leur connaissance des jeunes résidents et de leurs conditions de vie.

Il s’agit principalement de brasser des situations de populations aussi diverses les unes des autres afin de ressembler le plus possible aux conditions de la société civile dans ce qu’elle reflète de plus large.

Reconnaissance d’Utilité Publique

Juridiquement, elle permet à une association de recevoir des “libéralités”. On parle traditionnellement des dons et legs, mais cette expression est trompeuse, car depuis la loi du 27 juillet 1987, toutes les associations peuvent recevoir des dons manuels sans formalités particulières.
Seules les donations, portant transfert de propriété et nécessitant un acte authentique, sont réservées aux associations reconnues d’utilité publique. Cependant cette capacité est soumise à l’autorité administrative. L’acceptation d’une libéralité doit d’abord donner lieu à une délibération du conseil d’administration de l’association. Celle-ci, comme les autres actes de dispositions (aliénation d’un bien, emprunt, hypothèque.) doit être approuvée par le Préfet du département. On le voit la reconnaissance d’utilité publique impose à l’association un contrôle important de ses actes par l’Etat, mais c’est la garantie aux donateurs que leurs dons seront utilisés à la cause pour laquelle ils ont été collectés.
L’association Logis des Jeunes de Provence a été reconnue d’Utilité Publique par un décret de Mac Mahon en 1877 et l’ensemble des dons et legs qu’elle a reçus ont été directement utiles pour améliorer les conditions de vie des jeunes.
Vous aussi, si vous le souhaitez, vous pouvez apporter votre contribution en adressant vos dons à l’Association. Nous vous ferons parvenir un récépissé à joindre à votre déclaration d’impôts. Nous vous en remercions par avance.

Historique

L’association Logis des Jeunes de Provence est la plus vieille association du département des Alpes Maritimes. Son origine remonte à 1868, date à laquelle quelques dames de la noblesse et de la bourgeoisie (Duchesse de Vallombrosa, Mesdames Granval, Valton, …) fondèrent en comité un orphelinat installé rue grande (actuelle rue Meynadier).
L’orphelinat s’installe en 1875 dans le quartier St Nicolas grâce à l’acquisition d’une propriété obtenue avec le soutien de monsieur Mace, Maire de Cannes. Le 20 juin 1877, le Maréchal Mac Mahon signe le décret de reconnaissance d’utilité publique de cette oeuvre. Pendant près d’un siècle l’orphelinat accueille des enfants et fonctionne grâce aux dons collectés auprès des “grandes familles” cannoises, puis les effectifs vont au fil des années aller en s’amenuisant.
Dès les années soixante, devant l’essor de l’industrie hôtelière et touristique, les administrateurs s’intéressent au logement des jeunes actifs et en 1974 l ‘association ouvre un foyer de jeunes travailleuses rue Mimont.
L’orphelinat n’a plus de raison d’être et en 1985, grâce à l’important legs de monsieur Clémençon, l’ancien bâtiment est remplacé par un bâtiment de chambres et de studios, qui permet à l’association d’accueillir des couples et des jeunes hommes.
Cette longue histoire fait apparaître la générosité de plusieurs générations de Cannois en faveur de la jeunesse, selon les besoins de chaque époque. Aujourd’hui, l’ambition du Conseil d’Administration est d’offrir aux jeunes de 16 à 30 ans la constitution d’étapes vers l’autonomie, vers la socialisation, vers un droit de Cité des jeunes.
L’Association a toujours comme fonction essentielle de son activité le logement des jeunes en chambre ou en appartement autonome. Mais d’autres fonctions se sont développées au fil des ans : activités liées à l’emploi (atelier recherche d’emploi, création d’entreprise…), à la santé, à la culture, aux loisirs, à l’apprentissage de la conduite,…
Le Logis des Jeunes de Provence est devenu un acteur local essentiel dans l’intégration des jeunes dans la cité Fort de ce constat et d’une longue implantation dans le tissu Cannois, le Conseil d’Administration travaille aujourd’hui à la réhabilitation de ses espaces pour offrir de meilleures conditions d’accueil, aux jeunes en mobilité et aux jeunes Cannois.

Rapport d’activités

Pour un meilleur aperçu de l’ensemble des activités de MIMONT HABITAT JEUNE

Rapport d’activités 2015

Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ)

http://www.unhaj.org/

L’UNHAJ est l’Union de plus de 330 adhérents (associations ou personnes morales), répartis sur plus de 300 villes et  500 sites.

Ces adhérents agissent à partir d’une porte d’entrée principale : le logement, par l’accompagnement des jeunes dans l’accès à un logement indépendant, et la gestion d’un parc de plus de 40 000 logements.

Mais, à travers une approche globale, ils agissent également sur les différents leviers qui concourent à la socialisation par l’habitat : accès à l’emploi, aide à la mobilité/transports, santé, restauration, culture, sports, citoyenneté. 200 000 jeunes sont accueillis chaque année par les adhérents de l’UNHAJ.

le Logis des jeunes de Provence, l’UNHAJ et ses adhérents partagent et contribuent à la transmission  de valeurs communes inscrites dans la charte UNHAJ. Valeurs selon lesquelles le développement de l’individu se fonde sur l’autonomie, l’initiative, la responsabilité, la participation active, la solidarité et l’échange