Menu Fermer

LE PROJET

Les différents pôles des Espaces Mimont demeurent inspirés par l’objet associatif du Logis des Jeunes de Provence et de la charte de l’Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ) à laquelle nous appartenons.

Pour que les jeunes deviennent acteur de leur propre développement, pour qu’ils puissent passer d’un état de dépendance à un rôle de contribution au bien commun, nous affirmons notre responsabilité pédagogique et notamment que:



Participant à la politique de la Jeunesse, fidèle à notre vocation d’Education Populaire et de Promotion Sociale, nous adoptons une approche globale et individualisée de chaque individu, en utilisant à partir de l’habitat, les atouts de la vie collective enrichie par un brassage délibéré favorisant la rencontre et les échanges, encourageant les solidarités, les proximités issues de la multiplicité des expériences, des situations, des perspectives qui sont celles de nos publics.

Pour nous, comme pour les jeunes que nous accueillons, le développement se fonde sur :

Les Missions

Au cours des années, l’Association a évolué avec son environnement, les changements sociétaux, la demande et les besoins des jeunes qui se faisaient jour.
Aujourd’hui les ESPACES MIMONT s’inscrivent dans une dynamique bien plus large que la seule mission de loger les jeunes qui en font la demande.

Au cours des années, l’Association a évolué avec son environnement, les changements sociétaux, la demande et les besoins des jeunes qui se faisaient jour. Aujourd’hui les ESPACES MIMONT s’inscrivent dans une dynamique bien plus large que la seule mission de loger les jeunes qui en font la demande.

Tiers-lieux

Un ovni pour le grand public, le terme de tiers-lieu parle encore à peu de monde et pourtant, c’est le lieu des possibles. Un espace hybride à mi-chemin entre domicile et travail où l’on peut fabriquer, expérimenter, innover, là où l’on a les mains dans le cambouis, là où l’on invente avec trois fois rien.

Né par manque de possibilités, face à la montée de l’individualisme et porté par l’essor des technologies de l’information et de la communication (TIC), le tiers-lieu n’est pas un modèle mais une nouvelle expression collective et citoyenne.

Il se construit par l’engagement d’une communauté et son action ancrée sur les territoires tout en se démarquant comme espace où prime le « faire ensemble » et se développe grâce à la mixité et à l’hybridation de ses activités.

Il n’existe pas de caractéristiques précises inhérentes aux tiers-lieux. Chacun a sa spécificité, son fonctionnement et sa communauté. Le point commun de telles initiatives est qu’elles permettent les rencontres informelles, les interactions et l’innovation sociale.

C’est là que se positionne les Espaces Mimont.

L’association, qui a toujours fait le choix de continuer à grandir, se développer, et se moderniser au fil des années, a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’État pour être reconnue comme « Fabriques de territoire » et pouvoir ainsi être mieux perçu, reconnu, identifié et valorisé en tant que Tiers-lieu sur le territoire cannois.

Le label obtenu en 2020, l’association souhaite aujourd’hui et plus que jamais participer à la mutualisation des savoirs, encourager l’échange et la collaboration ainsi que développer son rôle de lieu « ressource » pour faciliter l’ouverture des espaces au public de proximité.